Select Page

Merci à mon groupe pour ce grand moment d’ouverture de cœur. 

Nous terminons une journée très émotive pour laquelle je ne partagerai pas beaucoup d’images. Nous arrivons à Hiroshima et nous visitons tout de suite le mémorial et le musée de la bombe. Très vite en moi, un profond silence s’installe… 

Il y a tant d’images pour lesquelles l’esprit n’a pas de mots. Tant de souffrances pour lesquelles le cœur aimerait avoir des raisons. Il y a tant d’horreur que nous pourrions éviter aujourd’hui si nous apprenions du passé. 

Ce que mon âme veut se rappeler, c’est que nous devons tous être agent de paix pour les petits conflits du quotidien, comme dans nos choix de vie et notre façon de voir et d’agir dans le monde en égalité.

Histoire de la bombe, des bombes…  

Le bombardement d’Hiroshima a été un événement crucial de la Seconde Guerre mondiale survenu le 6 août 1945. En voici un bref résumé : 

Ce qui a mené à cet événement

Les États-Unis progressent dans la guerre du Pacifique et la capitulation du Japon était imminente. Cependant, le gouvernement japonais refuse de se rendre sans condition, ce qui fait craindre à nos voisins du sud que le conflit allait se prolonger et qui serait encore plus sanglant. 

Le bombardement

Le 6 août 1945, les États-Unis larguent une bombe atomique, baptisée « Little Boy », sur Hiroshima, une grande ville de l’ouest du Japon. La bombe est larguée depuis le bombardier B-29 Enola Gay, piloté par le colonel Paul Tibbets. La bombe explose avec une force équivalente à 15 000 tonnes de TNT, tuant immédiatement entre 70 000 et 80 000 personnes. C’est plus de 140 000 qui mourront des causes de l’explosion. 

Les conséquences

Les bombardements provoquent des dégâts considérables et des incendies ravagent toute la ville. De nombreux survivants ont subi de graves blessures, notamment des brûlures et le mal des radiations. Les infrastructures de la ville, notamment les hôpitaux, sont gravement endommagées, rendant difficile l’acheminement de l’aide aux personnes touchées. 

Nagasaki et la deuxième bombe

Trois jours plus tard, le 9 août, les États-Unis larguent une deuxième bombe atomique, « Fat Man », sur Nagasaki, tuant entre 39 000 et 80 000 personnes. 

L’héritage de ces événements

Les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki restent un sujet controversé, avec des débats en cours sur la nécessité et l’éthique de ces bombardements. Ces événements rappellent les effets dévastateurs de la guerre nucléaire et ont conduit à des efforts en faveur du désarmement nucléaire et de la paix!

Journal de voyage

0

Pin It on Pinterest

Share This
X